Lecture de la semaine * Les deux Messieurs de Bruxelles *

Thumb-2-MESSIEURS

Ce livre est une succession de cinq nouvelles qui, chacune dans leur genre, parlent surtout d’amour : l’homosexualité, l’amour fidèle qu’on peut éprouver pour un animal, l’amour maternelle, l’amour dans le couple.. Je classe ce livre dans la littérature plaisir, on y apprend pas grand chose (j’aime beaucoup les livres spirituels instruits et documentés à la base), le vocabulaire et les tournures de phrase sont simples, un livre de vacances / juste pour se vider la tête (ça fait beaucoup de bien aussi, je l’ai lu en 2 jours). Une lecture agréable mais loin du niveau de réflexion de Laurent Gounelle (précédente chronique). On y trouve néanmoins des sujets qui sont loin d’être légers : l’homosexualité, la notion de fidélité, le don d’organe, la mort, etc. C’est la première fois que je lisais E-E Schmitt et je suis tentée de lire ses autres livres (notamment Odette tout le monde).

Une petite citation juste pour le plaisir 
« Alors, bienvenue : l’Islande est le pays où tu devais naître.
Tu crois qu’on choisit, marraine ? Tu crois que notre âme survole le monde, l’observe et puis décide « Tiens, je vais descendre là, sur ce morceau de terre, dans cette famille, car ils me conviendront? »
Certains le prétendent. »

Quatrième de couverture
«En amour, on croit être deux alors qu’on est trois.»
Dans la lignée de Concerto à la mémoire d’un ange, La rêveuse d’Ostende et Odette Toulemonde, les nouvelles très romanesques d’Eric-Emmanuel Schmitt parlent de l’amour sous toutes ses formes?: conjugal, clandestin, paternel, filial, mais aussi amour de l’art ou amour de l’humanité. À travers un suspens subtil et ensorcelant, elles dépassent à chaque fois les apparences pour déjouer l’attendrissante complexité du cœur humain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s